Un nourrisson passe en moyenne deux heures par jour à pleurer. D’après les recherches, ces crises sont plus fréquentes pendant ses 3 premiers mois. Lorsque les pleurs du bébé deviennent incessants, les jeunes parents sont souvent pris de panique. Il est difficile de rester figer face à une crise de larmes d’un bébé. Mais, comment réagir efficacement ? Voici nos conseils pour apaiser un bébé qui pleure !

Vérifiez si bébé a faim

À la naissance, le nouveau-né sert des pleurs pour communiquer à ses parents. C’est donc tout à fait normal d’entendre un bébé pleurer. C’est d’ailleurs une sorte de « réflexe » ou « un instinct de survie ».

Si les pleurs du bébé sont fréquents, c’est qu’il a besoin que ses parents comblent un manque. Pour les nourrissons, la faim est l’une des premières causes des pleurs. Vous devez savoir que les bébés n’ont pas le même rythme qu’un adulte.

Avec leur petit estomac, ils ont besoin de téter au moins toutes les heures pour être rassasiés. Si vous introduisez du lait maternisé dans son alimentation, vous devez respecter la dose habituelle pour chaque biberon. Lorsque les bébés ressentent encore une sensation de faim, ils envoient un signal à leur parent, ce qui expliquerait les pleurs. Il suffit de leur donner du sein pour les apaiser.

Adaptez les vêtements du bébé selon la température ambiante

Le nourrisson n’arrive pas à réguler la température de son corps. Il arrive qu’il transpire alors qu’il ne fait pas chaud. Dès fois, les extrémités de son corps (les mains et les pieds) sont glacées dès que la température commence à chuter en fin d’après-midi.

Vous devez être attentif aux signes subtils qui permettent de déterminer la température corporelle du bébé. En principe, les nouveau-nés se sentent très énervés et pleurent intensément pour essayer de réchauffer leur corps. Pour calmer ces pleurs, nous vous conseillons de choisir avec minutie les vêtements de votre enfant :

  • privilégiez les vêtements chauds tels que les doudounes, lorsqu’il fait trop froid ;
  • couvrez les extrémités du bébé ;
  • installez-le dans un nid d’ange pour qu’il puisse maintenir la chaleur de son corps.

En prenant ces précautions, il se peut que votre bébé ait trop chaud. Du coup, il se met à pleurer plus fort que d’habitude pour vous alerter. Cette situation n’a rien d’inquiétant ; vous n’aurez qu’à alléger ses vêtements pour le calmer.

Offrez un cadre propice au sommeil à votre bébé

Le bébé est souvent irritable lorsqu’il a sommeil, mais n’arrive pas s’endormir. Pour exprimer son mal-être, il commence à pleurer, et ce de manière intense.

Sachez que votre bébé a besoin de faire une petite sieste pour calmer ses nerfs. Pour l’aider à retrouver la sérénité, il est important de :

  • veiller à ce que sa chambre soit calme. Les bruits, même les plus anodins, pourront énerver votre bout de chou et amplifier ses pleurs ;
  • contrôler la température ambiante de la chambre du bébé. Lorsque la pièce est surchauffée, votre bébé sera agité. Aérez la pièce pour faire baisser la chaleur dans la pièce. Sachez que la température idéale dans la chambre d’un nouveau-né est de 19 °C ;
  • privilégier une décoration minimaliste dans la chambre d’un nouveau-né. Évitez à tout prix de surcharger son berceau de jouets (petit mobile, turbulette…). Un doudou est suffisant pour l’endormir.

Lorsque votre bébé dormira à point fermé, il sera plus reposé. Du coup, ses pleurs seront moins fréquents.

Changez régulièrement la couche du bébé

Les bébés pleurent lorsqu’ils ne se sentent pas bien. Sachez qu’une couche mouillée ou sale peut provoquer des cris incessants. Ces crises de pleurs ne s’arrêteront pas qu’une fois que le problème sera résolu.

Lorsque votre bébé pleure au milieu d’une sieste, vous devez vérifier et changer régulièrement sa couche (en moyenne toutes les 3 heures).

Il se peut que certains nourrissons ne ressentent pas une situation d’inconfort même si leur couche est pleine. Si c’est le cas de votre bébé, vous devez être vigilant(e) et ne pas minimiser les changes. Sachez que l’humidité peut provoquer l’irritation de la peau. À cause d’une mauvaise hygiène, il se peut que des érythèmes des fesses apparaissent. La situation sera dramatique, car votre bébé pleurera sans cesse à cause de la douleur. Mieux vaut prévoir que de guérir !

Rassurez votre bébé

Commencez par comprendre les causes des pleurs de votre bébé pour y trouver une solution. Si les pleurs ne sont pas provoqués par un besoin physiologique non satisfait, vous devez pousser votre investigation.

De même que les adultes, les bébés peuvent ressentir la lassitude. Pour exprimer leur ennui, il se peut qu’ils pleurent sans cesse. Des gestes simples permettent de mettre fin à cet état de mal-être :

  • tentez de communiquer avec votre enfant. Vous allez voir que le son de votre voix apaisera ses peurs ;
  • bercez doucement votre bébé. Dans certains cas, les nourrissons ont besoin d’une attention particulière pour se sentir bien dans leur peau ;
  • caressez la peau de votre bébé. Ce petit geste, qui marque l’affection, est très apprécié des nouveau-nés ;
  • privilégiez le portage. Le contact physique est un moyen idéal pour le rassurer.

En réalité, votre bébé a tout simplement besoin d’une présence humaine pour être calme. En étant rassuré, il s’arrêtera simultanément de pleurer.

Détectez les éventuels symptômes d’une maladie

Avec le temps, vous allez apprendre à reconnaître les différents pleurs de bébé. Vous pourrez ainsi réagir en fonction de ses besoins.

Il arrive que bébé pleure pendant des heures, et aucune astuce ne fonctionne pour l’apaiser. Sachez que votre enfant peut être malade :

  • l’une des premières choses à faire consiste à vérifier la température de votre enfant. En cas de montée de fièvre, donnez-lui un médicament à base de paracétamol afin de faire descendre la température et calmer les éventuelles douleurs.
  • Vous devez ensuite rechercher les facteurs qui ont causé la fièvre. Il peut s’agir d’un rhume, d’un érythème fessier, d’une poussée dentaire…

Pour calmer ses pleurs, continuez à lui donner des médicaments d’urgence pour atténuer ses douleurs. Si bébé continue à pleurer en dépit des soins que vous lui prodiguez, il est vivement recommandé de l’emmener chez un pédiatre. Seul un professionnel peut établir un véritable diagnostic d’une pathologie et prescrire les médicaments adéquats.

Soulagez les coliques de votre bébé

Bébé pleure sans cesse ? Apprenez à être à l’écoute de ses besoins. C’est seulement en comprenant ses attentes que vous pourrez efficacement l’apaiser.

Vous devez être en mesure de savoir les différents types de pleurs de votre enfant. La durée et l’intensité des pleurs sont différentes, selon les situations.

Avant 3 mois, les bébés pleurent sans cesse pendant la nuit. Cela est dû en général aux coliques. Ces maux sont physiologiques. Autrement dit, il n’existe pas de remède pour faire cesser ce trouble gastrique. Cependant, des gestes simples permettent de le prévenir ou de soulager :

  • laissez votre bébé téter pendant le plus longtemps possible. Lorsque le lait devient gras, la quantité d’enzyme sera plus importante. Cette substance favorise la décomposition du lait, ce qui réduit considérablement la production du gaz ;
  • en faisant roter votre bébé après chaque boire, vous éviterez l’apparition des coliques ;
  • le portage est une méthode efficace pour soulager les coliques du nourrisson. Blotti contre le corps de sa mère, le bébé évacue plus rapidement les gaz.

Bercez votre bébé

Les bébés ont tendance à pleurer lorsqu’ils se sentent éreintés. Jusqu’à un certain âge, les crises de pleurs sont les seuls moyens à leur portée pour évacuer leur stress. Pour calmer ses pleurs, vous pouvez par exemple bercer votre bébé.  

Vous pouvez avoir recours à une balancelle pour bercer votre enfant. Grâce aux mouvements réguliers de droite à gauche, votre bébé s’endormira plus facilement.

Faites attention ! Il est vrai que cette astuce est efficace pour faire cesser les pleurs du bébé, mais il ne faut pas que le bercement devienne une « mauvaise habitude ». Il est donc essentiel de l’alterner avec d’autres solutions.

Donnez un bain chaud à votre bébé

Le bain est un des moyens efficaces pour calmer votre bébé. Ce moment lui procure une sensation de bien-être. En effet, l’eau chaude apaise les tensions des muscles. C’est également une occasion pour lui de jouer. Grâce à cette activité, votre enfant oubliera son agacement. La crise de pleurs ne sera qu’une passade.

Prendre un bain rassure aussi les nouveau-nés. Lorsqu’il est immergé dans l’eau, le bébé redécouvre un cadre qui lui est familier : l’environnement in utero. Il pourra ainsi se calmer plus rapidement. Si vous voulez vivre une expérience inédite avec votre enfant, n’hésitez pas à partager son bain. Ces instants magiques vous permettront de renouer un lien plus intense. Cela évitera également à votre bébé d’avoir froid dans son bain.

Massez votre bébé

Le massage est une pratique ancestrale dans les pays comme le Népal, l’Inde ou le Bangladesh. Il commence aussi à connaître un engouement en Europe. D’après les résultats des recherches scientifiques, le massage aurait des effets positifs sur le comportement du bébé.

Les bébés massés seraient plus vigoureux et feraient leur nuit plus rapidement, car étant moins exposés au stress. Leurs pleurs seront moins fréquents. De plus, cette pratique contribuerait aussi à la stimulation du cerveau du nouveau-né.

  • Lorsque votre enfant commence à pleurer sans arrêt, posez-le délicatement sur le ventre et commencez par lui masser le dos.
  • Vous pourrez aussi inclure le massage dans le rituel du coucher. Massez les membres inférieurs de votre bébé pour soulager ses tensions.

Pour que le massage soit un véritable moment de plaisir pour votre bébé, il est important de vous assurer que la pièce soit réchauffée. Pensez également à retirer vos bijoux. Ces accessoires peuvent lui blesser la peau.

Testez l’homéopathie

Les pleurs du bébé sont un phénomène tout à fait normal. Mais, lorsqu’ils deviennent plus fréquents, les parents sont le plus souvent angoissés. Sachez que l’homéopathie peut aider les nourrissons à être plus calmes.

Le phosphorus figure parmi les produits homéopathiques les plus efficaces pour apaiser la crise de pleurs. Pour que les résultats soient tangibles, il est important de respecter la durée du traitement et le dosage de ce médicament.

Les professionnels conseillent de faire fondre trois granulés de ce produit homéopathique dans quelques millilitres d’eau. Ce médicament doit être pris en début de soirée. D’une manière générale, c’est pendant cette heure de la journée que les bébés sont plus irritables.

Les bébés sont plus sensibles par rapport aux adultes. Pour toute prise de médicament, il est conseillé d’obtenir un avis médical.

Faites entendre au bébé un son qui lui est familier

Les méthodes classiques ne marchent pas pour calmer votre bébé ? En 2017, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux a fait un véritable « buzz ». Un papa est arrivé à faire arrêter les pleurs de fille grâce à une célèbre technique du yoga : le « son OM ».

Cette technique est très facile à mettre en oeuvre, car il vous suffit de prononcer tout naturellement ce mot magique pour calmer un nouveau-né. En seulement quelques secondes, le bébé s’est arrêté de pleurer et s’est rendormi.

La raison de cette prouesse est simple : le papa avait l’habitude d’émettre ce son à proximité du ventre de la maman. Il se peut que le « son OM » ne soit pas efficace pour faire cesser la crise de larmes de votre bébé. À la place, vous pourrez lui faire écouter les musiques que vous passez en boucle pendant votre grossesse.

Faites écouter de la musique à votre bébé

De nombreuses techniques permettent de faire cesser les pleurs du bébé. Sachez que la musique est l’une des méthodes imparables. Une recherche réalisée par l’Université de Montréal démontre que les nouveau-nés sont plus sereins lorsqu’ils entendent une voix ou une chanson. Ils arrêtent de pleurer au bout de quelques secondes seulement.

Privilégiez les musiques douces pour calmer votre enfant. Si vous êtes inspirée, vous pourrez improviser une petite berceuse. En ressassant les paroles, vous arriverez à endormir votre enfant. Si vous êtes à court d’idées, lancez un DVD pour apaiser ses crises de pleurs. De règle générale, les chansons avec un rythme lent peuvent marcher pour mettre en confiance un bébé.

Posez un vêtement porté par la mère à proximité du bébé

Les premières séparations sont douloureuses aussi bien pour la jeune maman que pour le bébé. Éloigné de sa mère, le nourrisson se sent angoissé. Il a l’habitude de voir son visage, d’entendre sa voix, de ressentir son odeur… Bref, tout son univers tourne autour de sa maman.

Pour exprimer son mal-être, le nouveau-né pleure plus souvent qu’à l’accoutumée. Ses cris peuvent être plus aigus pour alerter les adultes de son désarroi. Gardez à l’esprit que cette situation est passagère. Le bébé a besoin de s’habituer à ce changement pour être calme.

Placer une chemise portée par la mère près du bébé est une astuce de grand-mère pour apaiser les pleurs du bébé. Ce vêtement peut remplacer provisoirement son doudou. En ressentant l’odeur de sa maman, le nouveau-né se sentira plus rassuré et finira par se calmer. Si vous pensez qu’une chemise est encombrante, vous pourrez la remplacer par un foulard ou d’autres accessoires portés par la maman.

Pour faire cesser les pleurs du bébé, il est avant tout primordial de satisfaire ses besoins physiologiques. Lorsque vous avez épuisé tous les facteurs susceptibles d’agacer votre enfant, vous devez vous pencher sur son environnement. L’essentiel, c’est que vous soyez constamment à l’écoute de votre bébé pour arriver à l’apaiser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here